1/7

17 janv. 2022

Time 8 minutes

7 choses à faire dans le Vieux-Montréal cet hiver

7 choses à faire dans le Vieux-Montréal cet hiver

Si les mesures sanitaires réduisent nos choix d’activités, il nous reste tout de même des options réjouissantes pour occuper notre temps libre et chasser de notre esprit les moments plus difficiles vécus dans les derniers mois. Pour s’en convaincre, voici une liste de lieux à visiter dans le Vieux-Montréal pour se divertir et ce, en toute sécurité.

1- Faire une tournée des expos

Le Vieux-Montréal regorge de galeries d’art présentant le travail de dizaines d’artistes, toutes époques, origines ou thématiques confondues.

Centre PHI, 315, Saint-Paul Ouest

À l’incontournable Centre PHI, on plonge dans l’univers de KROY. La série de performances vidéo ANIMACHINA nous fait entendre la musique pop intrigante de Camille Poliquin, qui, pour ce projet, collabore avec des robots! Plus tard cette saison, on s’abandonnera à l’expérience multisensorielle Ciel à outrances, mise en scène par Brigitte Poupart, d’après la poésie de Madeleine Monette. Une réflexion onirique sur les répercussions des attaques terroristes sur la vie des gens qui les ont vécues de près ou de loin. On ne quitte pas sans admirer l’installation multimédia interactive Route d’eau, sur les fenêtres de l’immeuble, du côté de la rue Saint-Pierre. Une animation accompagnée par les vers de la grande autrice innue Joséphine Bacon.

Galerie Youn, 384, rue Saint-Paul Ouest

Du côté de la Galerie Youn, on admire les riches natures mortes de Mark Liam Smith, ainsi que les dessins de Ian Healy, des portraits de personnages complexes qui réagissent devant les petits et grands tracas du quotidien.

S16, 377, rue Saint-Paul Ouest

Si on a le bec sucré, on se régale des photographies aux couleurs toniques de Peter Andrew Lusztyk. Sur les murs de la galerie S16, vous l’aurez deviné, des images de beignes ornementés, d’oursons en gelée et de sucettes géantes.

2- Devenir photographe amateur

Reluquer les œuvres d’artistes reconnus nous a donné envie de nous exprimer aussi? On trouvera ici tout l’équipement nécessaire pour se lancer dans la photographie et on rencontrera des experts qui répondront à toutes nos questions.

Photo Service, 222, rue Notre-Dame Ouest

Depuis 1937, les maîtres de Photo Service aident les Québécois à produire leurs plus belles images : vente, location et réparation d’équipement, laboratoire… Une valeur sûre pour les professionnels comme pour les néophytes!

Camtec Photo, 26, rue Notre-Dame Est

Ouverte depuis une trentaine d’années, la boutique Camtec Photo offre bien évidemment les services classiques de vente d’équipement neuf ou usagé et de laboratoire. Mais on craque tout autant pour son coin librairie et sa galerie virtuelle. Sur le site Web du commerce, on n’hésite pas à partager les créations de photographes de tous horizons. De l’inspiration à revendre!

3- Prendre l’air!

Les activités hivernales extérieures ne sont pas réservées qu’aux skieurs et aux patineurs! Pourquoi ne pas découvrir les joyaux patrimoniaux du Vieux-Montréal par temps froid? Et si on s’est procuré une nouvelle caméra, ce sera l’occasion idéale de l’étrenner! Et si on frissonne pendant notre exploration, on s’arrête un moment au Jardin d’hiver de la place Jacques-Cartier, où des chaises Adirondack et des foyers nous attendent tout l’hiver, du jeudi au dimanche, en fin de journée et ce, jusqu’à la mi-mars.

Sur la liste des édifices et monuments à voir absolument, on inclut le Marché Bonsecours et son fameux dôme, le cœur du quartier depuis 1847, l’édifice de la New York Life Insurance, construit en 1887, le premier gratte-ciel canadien, la majestueuse et néo-gothique basilique Notre-Dame, inaugurée en 1829, et la rose maison Brossard-Gauvin, bâtie en 1749, seule résidence montréalaise en bois dans le style colonial français.

On se doit d’aller dire bonjour à Marguerite Bourgeoys, dont la sculpture-fontaine a été érigée en 1988 pour rendre hommage à la responsable des premières écoles de la Nouvelle-France, et à Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, fondateur de la métropole, dont la version de bronze orne la place d’Armes depuis 1893.

4- Se faire raconter une histoire

Pour changer le mal de place et se dégourdir un peu, on participe au rallye extérieur gratuit organisé par Guidatour. Seul, en couple ou en famille, tout le monde est invité à parcourir à pied les rues du quartier historique, à répondre à des questions et à relever des défis amusants. L’activité se déroule tous les samedis de l’hiver, ainsi que tous les jours pendant la relâche et est gratuite! Une façon ludique d’acquérir de nouvelles connaissances.

On découvre une page de notre histoire collective, grâce à la vingtaine de tableaux qui composent Cité mémoire, de Michel Lemieux et Victor Pilon, en collaboration avec le dramaturge Michel Marc Bouchard. Y sont présentés, en images, en mots et en musique, les grands noms d’ici, tels le hockeyeur Maurice Richard, l’esclave noire Marie-Josèphe Angélique, les hôtesses de l’Expo 67 et le grand chef huron Kondiaronk.

Château Ramezay, 280, rue Notre-Dame Est

D’abord la résidence du noble français Claude de Ramezay dès 1706, ce magnifique édifice a servi tantôt au gouvernement et au tribunal, avant d’être transformé en espace muséal au tournant du 19e siècle. À découvrir au Château Ramezay, des expositions permanentes qui nous font revivre, avec moult objets d’époque, la vie quotidienne des peuples autochtones, français et anglais pendant la période de la Nouvelle-France.

Pointe-à-Callière, 350, place Royale

Entre les murs de ce musée situé sur les lieux mêmes de la fondation de la métropole, des expositions sur un millénaire d’histoire d’ici! On en apprend plus sur les échanges commerciaux qui ont permis le développement de la ville, les langues autochtones, les mœurs et coutumes des pirates et tutti quanti! À Pointe-à-Callière, on peut même déambuler dans le premier égout collecteur d’Amérique du Nord! On n’oublie pas de profiter des derniers mois de l’exposition temporaire consacrée aux flamboyants artistes circassiens!

5- S’offrir de la luminothérapie bien originale!

Pour cette quatrième édition de Lumière sur le Vieux-Montréal, des structures scintillantes sont disséminées un peu partout dans le quartier, de quoi prolonger encore un peu la magie du temps des Fêtes. Parmi nos coups de cœur : les imposantes étoiles de la place d’Armes, l’arche de la place Jacques-Cartier, les guirlandes faites de branches d’arbres de la charmante rue Saint-Amable et l’arbre féérique à proximité du palais de justice.

6- Savourer une boisson chaude

Notre expédition dans le Vieux-Montréal nous a rougi les joues? Pour se réchauffer un peu, on passe prendre un café, un thé ou un chocolat chaud dans un des nombreux établissements spécialisés du quartier sinon voici deux suggestions de boissons originales, à retrouver chez des incontournables du Vieux :

Tommy Café, 151, rue Saint-Paul Ouest et 200, rue Notre-Dame Ouest

Pour sortir des sentiers battus, le Tommy Café est une destination de choix. On ne peut résister à l’envie d’essayer son matcha à la lavande ou son latté… aux céréales Lucky Charms! Évidemment, on peut également y commander tous les classiques qui nous font plaisir!

Crew Collective & Café, 360, rue Saint-Jacques

Maintenant qu’on s’est mis au télétravail, nos heures passées devant notre ordinateur portable au Crew Collective & Café nous manquent? On y fait un détour pour y commander notre boisson chaude favorite, qu’il s’agisse du latté au caramel, du London Fog ou d’un des thés de la réputée maison Camellia Sinensis.

7- Faire peau neuve!

Pour débuter la nouvelle année du bon pied, on a l’embarras du choix, parmi la vaste offre de soins de détente et de beauté disponibles dans le Vieux-Montréal.

The Ten Spot, 682, rue Saint-Paul Ouest

Au bar beauté The Ten Spot, on a une mission : nous faire sentir comme un 10 / 10! Nul doute qu’une visite dans cet institut sans prétention, spécialisé notamment dans les soins pour les ongles, nous mettra un sourire aux lèvres! La chaîne a même sa propre ligne de produits de soin pour le corps et de vernis à ongles.

Loft bar à ongles, 539, rue Bonsecours

Le menu du Loft nous permet de se refaire une beauté de la tête aux pieds : soins faciaux, manucures, pédicures, épilation, massothérapie et traitements pour les sourcils. Ces derniers sont une excellente option pour mettre en valeur notre regard… la seule partie de notre faciès visible sous le couvre-visage!

Spa William Gray, 421, rue Saint-Vincent

Niché dans l’hôtel du même nom, l’élégant Spa William Gray est une valeur sûre. S’il est impossible, à l’heure actuelle, de profiter de l’expérience thermale, les soins dispensés par l’équipe en place sont nombreux. Pour un moment pur luxe, on s’offre le rituel signature, dispensé sur un lit rempli de sable de quartz chaud!

Rainspa, 55, rue Saint-Jacques

On a l’habitude de se rendre au Rainspa de l’Hôtel Place d’Armes pour une séance de hammam traditionnel. Ce traitement n’est pas disponible, en ce moment, mais l’endroit vaut tout de même le détour! On vous suggère fortement les soins pour le visage Proskin de la gamme Dermalogica, qui ont le pouvoir véritable de transformer votre peau et qui comptent des adeptes jusqu’à Hollywood!

NOTA BENE: Votre établissement pourrait être mentionné ici mais il n’est pas cité? N'hésitez pas à nous écrire à info@sdcvieuxmontreal.com et il nous fera plaisir de l’ajouter.

Photos: Geneviève Giguère (1-4), Guidatour (5), Tommy Café (6), Crew Collective & Café (7)